Perche IOR téléscopique

Procédé largement utilisé dans la classe mini
pour environ 20€ au lieu de 180€…

Assemblez :

  • Deux tronçons de canne à pêche petit modèle (4€)
  • Une anode d’arbre d’hélice (6.5€)
  • Un flotteur de pêche (3.5€) ou un morceau de frite *(2.5€) et du sica
  • Un pavillon Oscar (6€)
  • Un bout de 3m en polypropylène (récup)
  • Un gwenadu (facultatif pour les Normands et les Vendéens)!
    * de piscine (précision utile pour nos amis Belges… La frite peut être mutualisée, ce qui optimise le procédé)

Espace adhérents

Adhérer au Goût de la Vie, c’est être partie prenante de ce projet, c’est aussi bénéficier d’invitations aux différentes manifestations organisées par l’association.
La cotisation annuelle pour 2019/2020 est fixée à 19€ sans tee-shirt et à 25€ avec… Etudiants 10€
Vous pouvez laisser vos commentaires sur cette page, n’hésitez pas à vous exprimer…

A vos agendas : le baptême de notre mini aura lieu à Lorient le 13 mars en fin de journée, une belle fête en perspective

Notre tee shirt en coton bio sous traité à Lorient même

Bottes

Elles sont soit d’un prix inabordable, soit d’une étanchéité éphémère et plus que douteuse, soit trop « fines » pour assurer un confort thermique suffisant lors des navigations hivernales ou de début de saison.
Voici ma solution : Prenez des bottes classiques en « caoutchouc » avec une à deux pointures de plus que vos pieds et des chaussons en néoprène de 3 à 4 mm. Résultat pour un prix modique, vous obtenez un compromis étanche et chaud… De plus, les chaussons se lavent facilement et avec une paire de chaussons de rechange vous vous assurez une bonne gestion de l’état de vos pieds, quel pannard !

Pâtes bio complètes déshydratées sans sel

  • Pourquoi bio : question d’éthique et de santé…
  • Pourquoi Complètes : Par leur composition elles permettent une meilleure « diffusion » de l’énergie et retardent la sensation de faim.
  • Pourquoi déshydratées (et précuites) : Parce que les pâtes ont été cuites préalablement et ne nécessiteront qu’une réhydratation lors de la remise en température.
  • Pourquoi sans sel : Parce que l’on utilise un tiers d’eau de mer lors de la remise en température, ce qui évite d’embarquer la même proportion d’eau douce.

    Comment faire :
  • Sélectionner bien vos pâtes, l’épaisseur doit être la plus fine possible (torsades ou coquillettes par exemple) pour faciliter la réhydratation.
  • Faire cuire les pâtes au degré de cuisson final (la réhydratation ne modifiera pas celui-ci), les égoutter.
  • Étaler les pâtes sur les grilles avec du papier cuisson et les passer au déshydrateur (2 heures environ à 70°). Si vous n’en possédez pas, utilisez votre four (ça doit marcher).
  • Stocker vos pâtes à l’abri de l’humidité.
  • Remise en température : versez vos pâtes dans l’eau très chaude (jetboil), 20 cl d’eau pour 60 gr de Pâtes, couvrir et attendre 10 mn, c’est prêt.

    la suite de l’expérimentation permettra d’accompagner vos pâtes : affaire à suivre… Pour le riz et autres féculents (quinoa, boulgour…), la procédure est identique.

Le bon combat engagé est celui que notre cœur demande

La phrase peut paraitre alambiquée, c’est souvent le cas quand chaque mot compte…
Cette phrase modifiée est de Paulo Coelho dans le livre « le pèlerin de Compostelle ».
C’est cette phrase qui a été choisie comme « signature » du Goût de la Vie.
Le temps est donc venu d’une petite explication de texte !
La vie est un combat, même à mon age, il m’est arrivé de l’oublier, et ce n’est pas sans conséquences…
Combat contre ses propres démons en premier lieu, mais surtout combat pour les engagements pris pour soi et pour les autres.
L’engagement : parlons-en, quand il est pris, un renoncement est –il possible ? Quelle image peut-on avoir de soi –même si on ne tient pas ses engagements? Comment une société peut –elle se construire si elle ne va pas au bout de ses idées et de ses projets ? C’est un mot fort qui symbolise bien les objectifs de l’association. Le renoncement est à proscrire.
Le cœur quand à lui doit rester au centre de nos réflexions, sans lui, sans émotions, à quoi tout cela servirait-t’il ?
Un combat : Oui, très pacifique et très bienveillant
Engagé : et tenu bien entendu
Avec le cœur, cela va de soi… Pierre

Transgascogne 2019

Première étape
Et bien voilà, une première manche bien agréable en fin de compte…
J’ai eu des soucis au départ, problèmes techniques liés à mon inexpérience du support ! On apprend de ses erreurs. .. Pour le reste ça progresse, les manoeuvres sont plus fluides et moins lentes; la gestion globale est correcte. Compte tenu de mon départ calamiteux, je n’ai pas eu la possibilité de me comparer à mes petits camarades de jeu, cependant ma vitesse au près était plutôt bonne et je dois travailler les allures portantes… Le résultat est bien entendu modeste, c’était prévu, je finis 6/10 de mes Sister ship…
J’ai vu un banc de thons sauteurs, des baleines et les sempiternels dauphins toujours aussi taquins…
Merci à tous pour votre soutien!

Deuxième étape
Les apparences sont parfois trompeuses. .. Le résultat n’est pas la. .. Mais j’ai bien placé mon ambition un cran au dessus !
Je suis parti à l’ouest, comme beaucoup d’autres, c’est passé à l’est. .. Trois jours et trois nuits de vents erratiques. Des soucis techniques (encore), du vent mesquin qui se place face à votre route après avoir laissé passer les petits camarades. .. Mais aussi, un bain forcė au petit matin pour se désengager d’un filet dérivant illégal ! Une bouée oubliée puis repassée… Galères ! Oui mais pas que : deux bonnes heures de surfs sauvages dans un front, quel pied ! Des baleines au souffle bruyant. .. Au final on garde le meilleur et c’est très bien comme ça.

Une déco soignée signée JB Epron

Et bien voilà ! Pour moi ce n’est pas le résultat d’un longue réflexion mais la conséquence de mes émotions… Comme dit Aragon « la femme est l’avenir de l’homme », c’est elle qui apporte la vie et nous rend meilleurs.
Pour Jean Baptiste qui a réalisé cette merveille, c’est par contre le résultat d’un beau travail reconstitué à partir des pièces d’un puzzle que je lui avais fourni.
Je serai extrêmement fier de naviguer pour le Goût de la Vie et de montrer Pilgrim sous sa nouvelle robe

V2 POGO Pierre

J’y vais, j’y vais pas, J’Y VAIS!

Régulièrement ma mémoire m’impose le film de l’espar qui tombe et brise la concrétisation d’un rêve (j’ai démâté lors de la mini transat 1993 sur mon petit voilier numéro 14 au large des Canaries) …
Quand je suis revenu sur terre, je pensais repartir rapidement pour aller au bout de mon projet, les (belles) choses de la vie en ont décidé autrement…
Le temps a passé, et je me suis, ces dernières années, installé progressivement dans un fatalisme passif aux résultats dévastateurs.

Réveil brutal, prise de conscience, crise, hésitations.
Ceci dit j’ai toujours été un peu fou !
Mais tant qu’on est fou, on est vivant !

Alors j’ai décidé de LA faire, d’aller au bout, de repartir et de finir le job ! Je me lance dans un projet pour la mini transat 2021, en série Pogo 2.

Le début de l’histoire c’était quand même il y a plus de 27 ans, et déjà, je faisais partie des seigneurs, euh, non des séniors !…

Bon, avant de m’immerger pleinement, au propre comme au figuré, je dois vérifier si la machine est toujours en état pour réussir.
Et me voilà avec un programme de remise en forme, et ça a l’air de fonctionner… Bilan médical à venir, c’est plus prudent.

Autre point important à préciser, même si cette pratique de la course au large est un exercice solitaire, mon ambition et mon plaisir personnel ne sont pas ma motivation principale.

Je veux montrer à ma famille que dans la vie, dans ma vie, le possible est toujours présent et réalisable grâce à notre énergie fédératrice.
Je veux démontrer à tous les fatalistes, à ceux qui ont perdu le goût de l’action et de l’engagement, et aussi à ceux qui attendent et dépendent consciemment ou non d’un système : oui, tout est possible par soi-même quand on y croit vraiment.

Financer un tel projet sur nos fonds propres est envisageable, mais faire appel à des partenaires pour les fédérer autour d’objectifs et de valeurs communes.

Je vais donc faire le tour des EPHAD, des maisons de retraite, des fabricants de déambulateurs, des vendeurs de couche-culottes ou d’appareils auditifs, des mutuelles de santé, etc. !
Non là je déconne…
Je n’irai pas non plus solliciter les fabricants de malbouffe, les sangsues du net…
Je veux un projet qui me ressemble.

Ah au fait merci Jean Luc (VDH) !

Et si je vous disais que je vais accoucher !!!

Mais finalement qu’est-ce qui est apparu en premier l’œuf ou la poule ?
Paul ou Pierre, Pierre ou Paul ?
En tous les cas c’est les 2 P !!!

départ de Brest 10 septembre 1993